Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mois en cavale

6 mois en cavale

Suivez la famille Mars pendant les 6 mois de leur cavale en Australie et Asie du Sud-Est

Kakadu National Park

Kakadu National Park était notre dernier stop avant Darwin d'où nous finirions notre périple australien. 

 

La minute informative : 

"Le parc est inscrit au patrimoine mondial de l'Humanité depuis 1981. En bref, le site qui est habité en continu depuis plus de 40 000 ans contient des vestiges des chasseurs et pêcheurs du Néolithique jusqu'aux aborigènes actuels. Il présente une histoire des techniques et du comportement illustrée par des peintures. De plus, il concentre sur lui seul l'ensemble des paysages australiens (à l'exception des zones arides qui couvrent 80 % du territoire).

Le parc national de Kakadu est situé à 250 km de Darwin sur la Arnhem Highway. De rugueux escarpements, des marécages denses, des gorges plongeantes ainsi que des chutes d'eau cohabitent côte à côte dans cette zone dont la taille est comparable à celle du Limousin ou de la Picardie.Il accueille plusieurs millions de visiteurs chaque année.

Mondialement célèbre pour ses merveilles culturelles et naturelles, Kakadu possède une des plus fortes concentrations au monde de peintures rupestres aborigènes.

Jabiru, une petite ville minière, la seule se trouvant à l'intérieur d'un parc, se situe au centre du parc. Elle sert de base centrale pour la découverte des marécages immaculés des environs du parc national de Mary River, qui abrite des millions d'oiseaux et de barramundis.

 

Depuis des millénaires, la région de Kakadu abrite des peuples qui y ont pratiqué art, activités cérémonielles, chasse et cueillette. Après une histoire traumatisante, et inquiets de l'impact écologique de la mine d'uranium, exploitée depuis 1980, les Aborigènes ont fait valoir leurs droits sur ces terres, dans le cadre de nouvelles lois leur accordant des titres de propriété. Ils ont négocié pour que cette région leur soit rendue et ont fait le choix d'en louer 20 000 km² pour la création d'un parc national qu'ils gèrent conjointement avec la direction des parcs nationaux. Les propriétaires autochtones vivent toujours là en petits groupes à structure traditionnelle."

Source : wikipedia

Carte du parc

Carte du parc

Nous sommes arrivés à Kakadu en fin de journée. Après avoir payé les 100$ de droit d'entrée (mmmhmmm c'est cher), nous avons eu juste le temps d'aller à la petie ville de Jabiru avant d'aller voir un spectacle de didgeridoo qui n'a pas eu lieu. 

Le programme de Kakadu se limiterait à la découverte des peintures rupestres car les pistes menant aux chutes d'eau spectaculaires étaient ... fermées. Bref, le même programme que pendant notre voyage de noce. On était déçus parce qu'on rêvait d'aller voir les chutes d'eau de Jim Jim Falls accessibles seulement en 4WD...

Le camping était très grand avec une piscine pas mal au milieu. 

 

le camping classique avec notre emplacement et  la camp kitchen le camping classique avec notre emplacement et  la camp kitchen

le camping classique avec notre emplacement et la camp kitchen

A défaut de didgeridoo, on a eu droit à un concert de dingoes, comme souvent depuis quelques soirs.

Le lendemain, vendredi 22 avril, journée d'exception puisque c'était l'anniversaire de Jane !

Le matin, nous sommes allés voir des peintres aborigènes à l'oeuvre. Les enfants étaient très excités à l'idée de peindre. Nous avons d'abord observé comment ils faisaient :

Kakadu National Park

Puis les deux peintres et le ranger nous ont expliqué comment ils procédaient : ils utilisent comme support l'écorce de l'arbre ci-dessous, que les femmes préparent en y cousant de part et d'autre des bouts de bois servant de cadre.

Kakadu National Park

Et en guise de peinture, ils n'utilisent que des matériaux naturels : du charbon pour le noir, de la terre pour le rouge, de la pierre pour le jaune et de la craie pour le blanc. Ils frottent le matériau sur une pierre et y ajoute un peu d'eau et de colle. Comme ils nous ont expliqué qu'ils n'avaient rien changé à leurs techniques ancestrales, on a imaginé que :

1) soit la colle en pot existe depuis beaucoup plus longtemps qu'on ne le croyait.

2) soit ils nous ont menti et les ancêtres avaient une technique naturelle pour fabriquer de la colle.

Kakadu National Park

Après la théorie, la pratique !

1ère étape : préparer la peinture

Kakadu National Park

2ème étape : peindre le fond (pas sur une écorce, mais sur un morceau de carton)

On s'applique, tout ce petit monde est très concentré
On s'applique, tout ce petit monde est très concentréOn s'applique, tout ce petit monde est très concentré
On s'applique, tout ce petit monde est très concentré

On s'applique, tout ce petit monde est très concentré

3ème étape : dessiner avec minutie sur le fond coloré un crocodile, un poisson, une tortue... et admirer le travail !

Ils sont doués, nos artistes ! Et tout ça en une heure et demi !!!

Ils sont doués, nos artistes ! Et tout ça en une heure et demi !!!

L'après-midi, après une séance de travail, nous avons profité de la piscine et le soir, pour fêter les 7 ans de notre Jane, nous sommes allés au restaurant. Surprise ! Le concert de didgeridoo qui devait avoir lieu la veille... avait finalement lieu ce soir-là !

Et après le concert, voici la remise officielle des cartes d'anniversaire :

Kakadu National ParkKakadu National ParkKakadu National Park

... suivie du traditionnel soufflage de bougie :

Kakadu National Park

Nous avons bien rigolé ce soir-là, détendus et à l'abri des moustiques. Mais nous sommes ressortis du resto sous des trombes d'eau... et le déluge ne s'arrêtant pas, Diego a été contraint de monter les tentes sous la pluie. La nuit a été quelque peu agitée puisque nous avons été réveillés vers minuit par Loup qui nous a à nouveau fait le coup du vomito et qui a arrosé tout ce qu'il y avait sous la tente. Jane était sous la tente... On vous fait grâce des détails, parce qu'ils ne sont pas très charmants...

Mais ce fut un anniversaire bien arrosé !

Le lendemain a été consacré à la visite du site sacré d'Ubirr. Ce site offre à la vue des touristes les peintures rupestres aborigènes ainsi qu'un point de vue à couper le souffle ! Attention reportage photos : 

La route et ses bas-côtés pour y aller...un peu innondés

Kakadu National Park
Kakadu National Park

En arrivant sur le site, deux tout petits walibis se reposaient, à l'ombre d'un rocher :

Ils sont pas mignons ces deux là?

Ils sont pas mignons ces deux là?

Et les fameuses peintures:

Kakadu National Park
Kakadu National ParkKakadu National ParkKakadu National Park

Entre deux rochers peints, nous étions amusés, comme à chaque fois que nous en voyions, par les racines incongrues de certains arbres.

Kakadu National Park
Kakadu National Park

Voici le rocher qui compte le plus de peintures :

Kakadu National Park
Kakadu National ParkKakadu National Park
Cliquez pour faire défiler les photos
Cliquez pour faire défiler les photos
Cliquez pour faire défiler les photos

Cliquez pour faire défiler les photos

Et on continue la balade :

Kakadu National Park
Kakadu National ParkKakadu National Park

On ne détaille pas trop, on pourrait vous expliquer la signification de chaque peinture (non pas qu'on soit super intelligents, mais tout était très bien expliqué sur des panneaux informatifs !), mais pour faire court, on peut dire que globalement, la peinture n'avait pas un but décoratif mais un but éducatif : c'était un moyen pour les vieux Aborigènes de transmettre leurs connaissances aux jeunes générations. En fait, ils utilisaient les rochers comme on utilise les tableaux velleda de nos jours (j'exagère un peu...), sauf que comme ils ne pouvaient pas effacer, ils leur arrivait de peindre par-dessus leurs peintures (et là, je n'exagère pas !).

La promenade s'est poursuivie par la montée de quelques roches et c'était beau, vraiment beau, tellement beau... Loup nous a même dit :"Non mais là, franchement, c'est délicieusement beau !" Et c'était vrai, on serait bien restés plus longtemps à se nourrir les yeux de tant de beauté, mais comme il était midi et qu'il devait faire entre 35 et 40, ce n'était malheureusement pas possible :((

Kakadu National Park
Kakadu National Park
Kakadu National Park
Kakadu National Park
Kakadu National Park

Le lendemain, c'était déjà le dernier jour à Kakadu. Avant de partir, nous sommes passés par le deuxième site de peintures rupestres : Nourlangie.

Kakadu National Park
Kakadu National Park
Kakadu National ParkKakadu National ParkKakadu National Park

Pour conclure, voici ce qu'il faut retenir :

Les peintures avaient pour but premier d'enseigner aux jeunes générations leur environnement et les règles de vie de leur communauté. Par environnement, on peut citer en exemple les dangers (comme les crocodiles) ou les sources de nourritures (comme les différents poissons). Par règles de vie, on peut citer l'interdiction de se marier entre enfant du même clan. Ces règles étaient illustrées par les légendes du Dream Time, c'est pourquoi on voit beaucoup de peintures de leurs divinités.

Voilà ! See you ...

Kakadu National Park
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

les Ronion 15/05/2016 09:47

Quel idée aussi d'emmener Loup au resto. Son estomac s'est habitué à vos 5 repas fétiches et il ne peut plus manger autre chose. Vous savez ce qui vous attend à votre retour !

Unau 14/05/2016 14:52

comme à chaque fois et comme le dirait Loup, c'est délicieusement bon de vous lire, d'apprendre grâce à vous des tas de choses et de voir de belles photos.

Gdm 14/05/2016 14:50

PS: les photos sont toujours aussi sublime. A + pour le commentaire

Gdm 14/05/2016 14:46

Je n'ai pas encore lu l'article mais je serai la première à mettre un mot même s'il n'a pas d'intérêt, na! A plus donc après lecture, et bises d'ici.