Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mois en cavale

6 mois en cavale

Suivez la famille Mars pendant les 6 mois de leur cavale en Australie et Asie du Sud-Est

Que la track commence

J'étais impatient et pourtant je la redoutais un peu... Et voilà qu'au détour d'une route, elle est apparue, sublime et hostile : la piste.

Après quelques essais sur des tout petits bouts de pistes, après la déception de la Oodnatta track fermée, et après la randonnée de Kings Canyon, nous avons lancé la Bête sur notre première vraie piste : la Mereenie loop track. 197 km de piste, c'est à dire de route non bitumée. Ici, les pistes sont de la couleur du sol, c'est-à-dire rouge, ce rouge si caractéristique de l'outback australien.

Et bien, la bête et ses conducteurs s'en sont très bien sortis de cette piste. Commencé à 50 km on a fait des pointes à 80 et aucun freinage d'urgence. Et je dois vous dire que je me suis régalé, une seule envie : en refaire.

Bon, il faut vous avouer qu'on a eu une petite mésaventure sur cette piste, mais on vous la réserve pour plus tard... (ou jamais !)

Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne
Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne

Sur le bord, beaucoup de termitières, des chevaux apparemment sauvages des panneaux d'avertissement (dont un dans plusieurs langues) et des collines et des grands espaces sans personne

quelque part entre Indiana Jones et Alain Prost

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article