Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mois en cavale

6 mois en cavale

Suivez la famille Mars pendant les 6 mois de leur cavale en Australie et Asie du Sud-Est

Passage de la frontière terrestre Laos - Cambodge

Le poste frontière côté Laos

Le poste frontière côté Laos

De la région des 4000 îles au Laos, nous voulions entrer au Cambodge par la voie terrestre. Pour ce faire, nous avons acheté des billets de Don Khone (l'île ou nous étions) jusqu'à Stung Treng, la première ville après la frontière. Nous avons passé plusieurs frontières par voie terrestre sans encombre mais là c'était parait-il un peu différent. D'après plusieurs blogs de voyageurs, il y a une sorte de racket organisé par les douaniers. il est en trois phases :

- la sortie du Laos est gratuite mais les douaniers la font payer.

- Dans le no man's land qui sépare les deux postes de douanes, il y a des "médecins" qui te font un contrôle inutile mais ... payant.

-  Au poste de douane cambodgien, ils te font ton visa que tu payes plus cher que nécessaire.

D'après les blogs que j'avais lus, tu pouvais ne pas payer ... si tu avais de la chance, du courage, de la préparation et si ... tu étais joueur !!!

Ok, nous ne sommes pas à 10$ près (quoique, au cinquième mois t'a déjà commencé à compter chaque $),

Ok, notre voyage n'a pas pour but de redresser les torts et de vaincre les bakchichs des officiels étrangers (même si nous voulons montrer certaines choses à nos enfants),

Ok, nous sommes en famille avec des enfants donc pas trop joueurs (même si déjouer les pièges des gens peu scrupuleux est ancré dans les gènes des backpackers en famille),

Ok, nous sommes au jour le jour (mais grâce à Internet, une préparation peut être faite en cours de route),

Donc Ok, nous allons payer (même si nous allons tout mettre en oeuvre pour ne pas le faire) !

Première étape : avoir les visas. Nous les avons fait faire à l'ambassade du Cambodge à Vientiane (voir article sur le sujet). Première bonne nouvelle : les visas pour les enfants sont gratuits. Et je me dis, si on les avait marchandés à la frontière, ils nous auraient peut-être fait payer le prix normal mais pour 4 visas (à 30$ le visa, cela fait 60$ d'économisé).

 

Ensuite arrive le jour J. On prend un bateau puis on attend un minivan. Pendant l'attente (où je pars marchander mes derniers KIP en $), nous discutons avec d'autres touristes du passage et personne à l'air de s'inquièter de ce qui va se passer à par moi qui suis à fond :) A force de potasser les blogs sur le sujet, je voyais ce passage comme un défi à relever !

Et nous arrivons devant le poste de douane côté Laos. On sort et on commence à faire la queue. Titane reste avec nos bagages tandis que je fais la queue. Mon tour arrive, je décroche mon plus beau sourire à côté de Jane et Loup tout sourire eux aussi (la famille Ingalls). En face, 6 douaniers répartis sur deux guichets. Je tends les passeports. la femme douanière les prend, les contrôle et... les tamponne. Super, c'était facile. Mais elle me dit : 5$ par passeport. Le jeu commence !!!!!

Je refuse arguant le fait que le passage est gratuit. Elle me répond 5$ par adulte et gratuit pour les enfants. Je refuse toujours, garde mon calme et mon sourire. Je répète que je ne comprends pas, le passe est gratuit, j'ai payé mon visa à l'entrée du Laos et j'ai déjà payé le visa pour le Cambodge... Un second douanier qui a une tête patibulaire me répète qu'il faut payer pour le tampon (c'est leur truc faire payer pour se faire tamponner le ... passeport). Je ne comprends toujours pas alors il me dit d'un air vraiment mauvais (PAY TO GO). Maintenant c'est clair... Je réfléchis, ils n'ont pas l'air content du tout, mes convictions vacillent mais je répète quand même (No, I'm sorry but the custom is free). Alors ils me disent de partir mais sans passeport, évidemment je refuse. Alors ils me disent d'aller m'asseoir et garde les passeports. Fin de la première manche.

Titane me regarde, je hausse les épaules en disant on attend. Tous les autres touristes du minivan passent et partent. Tout le monde a payé sans rien dire. Les backpackers, c'est plus ce que c'était. Une fois la dernière personne partie, je reviens à la charge. Deuxième round!!!!

Maintenant, j'ai l'attention de tous les douaniers. Et le jeu recommence : ils m'ordonnent de payer l'air mauvais, je refuse et demande mes passeports l'air contrit mais ferme. Le jeu dure 2-3 minutes (ce qui est long dans le cas présent) je me demande combien de temps, je vais résister et s'ils vont devenir vraiment menaçants). Eux doivent se demander à quoi je joue et si je suis sérieux. Enfin, la bascule arrive, le douanier qui doit être le chef et qui tenait les passeports depuis le début me regarde fixement (c'est là que ça va se jouer mais qu'est-ce qu'il va me demander???) et ... donne les passeports à la femme qui me les tend. Je réprime un énorme sourire (que j'ai encore à l'heure d'écrire ces lignes), les remercie puis me retourne vers Titane, Loup et Jane en leur montrant les passeports et en leur disant d'une voix enjouée  "Allez c'est bon on y va".

On fait 20m, je leur explique que nous n'avons rien payé. Nous sommes tous hyper contents et on ne peut s'empêcher de faire une petite photo en souvenir !!!

Victoire :)))

Victoire :)))

Etape suivante : le contrôle médical. Mais là, c'est décevant, si on les voit bien dans leur cahute, ils ne sont même pas venus nous voir... bref une victoire un peut trop facile à mon goût. (Les autres touristes du minivan se sont fait vérifier la température moyennement 1$...)

Vue du no man's land : à gauche le stand médical et à droite le guichet cambodgien pour faire tamponner les visass

Vue du no man's land : à gauche le stand médical et à droite le guichet cambodgien pour faire tamponner les visass

On arrive donc au  guichet cambodgien pour faire tamponner nos visas et ainsi autoriser notre entrée dans le pays. On retrouve aussi nos amis touristes avec qui on a partagé le minivan. On essaie de faire les modestes quand on nous demande si tout va bien. On nous dit aussi qu'il faut aller dans une autre cahute pour acheter les visas. Evidemment, on dit qu'on les a déjà. Eux les ont achetés 35$ et le prix n'est pas indiqué sur les leurs. Il y a écrit 30$ sur les notre. Notre tour arrive, je donne les passeports, ils sont tamponnés on peut entrer au Cambodge.

Bilan :

Nous n'avons pas payé de bakchich et nous en sommes très contents. Maintenant, nous pouvons reprendre un autre minivan pour aller jusqu'à Stung Treng, notre première étape cambodgienne, mais ça, c'est une autre histoire...

 

Un grand merci aux blog suivants sans qui cette victoire n'aurait pas été possible :

http://www.lemondequitourne.fr/

www.unallersimple.fr

https://300joursailleurs.wordpress.com

Au blog inconnu perdu au champ d'honneur Google (celui que je n'ai pas retrouvé)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bradype 17/12/2016 10:43

comme quoi ton surnom de "super-héros" n'est pas usurpé !!

Les Ronion 17/12/2016 09:55

Bien joué ! Trop fort Diego !

Steph de Chave 16/12/2016 23:25

Alors ça c'est énorme, j'adore!!!
Vraiment bravo!
Voyager à l'heure d'internet, des blogs et des forums ça change pas mal les choses.
Moi j'avais réussi à me faire rembourser l'entrée du Tiger temple en Thailande qui était une vaste escroquerie. D'ailleurs depuis et grâce à de nombreuses dénonciations de visiteurs, ce centre a fermé et certains membres seraient incarcérés...