Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mois en cavale

6 mois en cavale

Suivez la famille Mars pendant les 6 mois de leur cavale en Australie et Asie du Sud-Est

Samraong- Jour 1

Miracle... nous revoilà !!! Mais mieux vaut tard que jamais, n'est-ce pas ?!?

Le récit de notre séjour dans ce village n'est pas facile à faire, surtout presqu'un an après l'avoir vécu... mais il faut bien se lancer, alors c'est parti !

Il arrive, comme ça, des fois, dans la vie où l'on se dit que le moment qu'on est en train de vivre est un moment vraiment très particulier, un moment qui nous fait grandir, un moment qui va nous marquer ... notre séjour dans ce village est l'un de ces moments.

Les enfants ont accueilli cette nouvelle expérience avec beaucoup de naturel et de simplicité, Diego et moi-même nous nous disions que c'était notamment pour vivre des rencontres comme celles-là que nous avions entrepris ce voyage. Nous étions au coeur d'un des plus beaux moments de notre voyage.

Lorsque nous sommes arrivés à Samraong, nous ne savions pas précisément ce qui nous attendait. Nous avions avec nous Kimchy, l'ancien responsable de Worldvision, une association qui vient en aide à 88 villages au Cambodge. La présence de Kimchy nous a été très précieuse : non seulement il nous a servi d'interprète (puisqu'il parlait un peu français et anglais), mais il a aussi répondu aux nombreuses questions que nous nous sommes posées tout au long de notre séjour. Tout ça avec une grande gentillesse et sans aucun jugement de sa part.

Nous ne savions pas précisément ce que nous allions faire dans ce village, si ce n'est loger chez l'habitant et avoir un aperçu du mode de vie dans un village pauvre au Cambodge.

Je dois avouer que j'étais super excitée à l'idée de rentrer dans l'une de ces fameuses maisons à pilotis qui jalonnaient notre périple depuis le Laos et de découvrir comment les maisons étaient organisées à l'intérieur.

La route pour aller jusqu'au village nécessitait un 4x4, ce qui compliquait très certainement les allers et venues des habitants désireux de sortir du village pour travailler, étudier ou faire des achats. L'accès en camion étant impossible, tout approvisionnement devient dès lors très limité... d'ailleurs, il n'y avait pour ainsi dire que cette échoppe pas très garnie pour faire du shopping ...

Samraong- Jour 1

Si, dans notre voyage, il y a eu un coin épargné par les diktats commerciaux, c'était bien celui-là : ici, pas de Reine des neiges, de Coca, de Nike et tout le tintouin. Retour à l'essentiel.

 

Revenons à la chronologie des faits :

En arrivant à Samraong, nous avons été accueillis chez la chef du village, une jeune femme de 25 ans environ. Cette dernière, ainsi que deux autres jeunes gens, allait prendre soin de nous pendant tout notre séjour. C'est donc bien accompagnés que nous nous sommes rendus dans la famille qui nous hébergeait. Au début, malgré Kimchi, nous avons eu du mal à comprendre chez qui nous étions réellement et quels étaient les liens de parenté entre les personnes qui nous accueillaient. Les choses se sont éclaircies au fur et à mesure et ausi, il faut l'avouer, à la fin de notre séjour lorsque nous avons posé toutes nos questions à Kimchi.

Pour ma part, j'ai trouvé amusant de rester dans ce flou et de me laisser guider sans tout maîtriser, l'essentiel n'étant pas finalement de tout comprendre mais de s'abaaaaandonner aux émotions qui naissaient de toooooutes ces beeeeeelles rencontres. (Vous avez sorti les violons ????!!)

Voilà donc "notre maison" :

Samraong- Jour 1

Les marches pour y monter étaient très raides. En grands habitués, nos hôtes se montraient très habiles pour monter et descendre ces escaliers même les bras chargés, contrairement à nous...

Ces fameuses marches... vues d'en haut

Ces fameuses marches... vues d'en haut

Je vous laisse découvrir l'intérieur :

Aucun meuble, une grande pièce unique.

Aucun meuble, une grande pièce unique.

Les lattes en bambou permettaient de voir ce qui se passait en-dessous de la maison. Ca peut toujours servir pour les curieux ! Par contre pas terrible pour se protéger des moustiques.

Samraong- Jour 1

Comme nous sommes arrivés à l'heure du déjeuner, nous avons assisté à sa préparation.

Samraong- Jour 1
Samraong- Jour 1Samraong- Jour 1

Et après une petite discussion en attendant que ce soit prêt ...

Notre interprète, Kimchi, est l'homme qui porte un tee-shirt orange. A sa gauche, c'est Vannak, le responsable de l'association Worldvision. A sa droite, c'est Prom Sokha, l'un des jeunes qui s'est occupé de nous. Enfin, à la droite de ce jeune, c'est la maman de notre hôte avec le bébé dont la famille a la charge.

Notre interprète, Kimchi, est l'homme qui porte un tee-shirt orange. A sa gauche, c'est Vannak, le responsable de l'association Worldvision. A sa droite, c'est Prom Sokha, l'un des jeunes qui s'est occupé de nous. Enfin, à la droite de ce jeune, c'est la maman de notre hôte avec le bébé dont la famille a la charge.

... nous voici à table... enfin, façon de parler...

Ici, au moment du dessert.

Ici, au moment du dessert.

Après le repas, nous avons eu de la visite d'enfants ! Certains villageois avaient entendu parlé de notre venue et avaient envie de voir à quoi ressemblait une famille française. Si ce village, par le biais de l'association et des voyages solidaires qu'elle organise, accueille chaque année quelques touristes, certains villageois n'avaient pour ainsi dire jamais vu d'enfant blanc, encore moins blond... 

Ca a été un moment fort de partage. Au début un peu timides, les enfants ont fini par jouer ensemble, se montrant les uns aux les jeux de mains qu'ils connaissaient.

Samraong- Jour 1Samraong- Jour 1

Et en video, ça donne ça !

Ca permet d'entendre la pluie (torrentielle !) et les rires :)

Puis Jane a sorti son jeu de cartes Frozen (la Reine des neiges) pour faire un memory et ...aucune réaction des enfants, ils ne connaissaient pas. 

Samraong- Jour 1

Nous avons ensuite profité de la fin de la pluie pour aller faire une petite balade dans le village sauf Jane qui préférait rester jouer avec les autres enfants.

Samraong- Jour 1

L'occasion pour Kimchi de nous expliquer que les maisons sont souvent construites en 2 fois. La 1ère avec des bambous et la 2ème, lorsque la famille a les moyens de le faire, en remplaçant le bambou par des planches de bois plus solides et plus hermétiques.

La population est très pauvre dans l'ensemble. Elle vit essentiellement grâce à la récolte de riz en en consommant une grande partie et en vendant le reste. Le village n'a pas d'électricité, non pas parce que son installation est impossible mais parce que les familles n'auraient pas les moyens de payer leurs consommations.

Le village compte dans les 800 habitants et a son école. Nous y sommes passés, en repérage puisque nous allions y retourner le lendemain.

Dans l'ordre : l'école élémentaire, l'école maternelle , une jante toute rouillée en guise de cloche
Dans l'ordre : l'école élémentaire, l'école maternelle , une jante toute rouillée en guise de cloche
Dans l'ordre : l'école élémentaire, l'école maternelle , une jante toute rouillée en guise de cloche

Dans l'ordre : l'école élémentaire, l'école maternelle , une jante toute rouillée en guise de cloche

Quelques autres photos prises lors de cette balade : 

Oui...j'aime bien prendre les gens de dos ...
Oui...j'aime bien prendre les gens de dos ...
Oui...j'aime bien prendre les gens de dos ...

Oui...j'aime bien prendre les gens de dos ...

Peu après notre retour de balade, notre hôte, Sour, une femme de 35 ans (comme moi !!!), nous a expliqué avec des gestes très explicites que c'était l'heure de la douche.

Voici Sour.

Voici Sour.

S'ils n'ont pas l'électricité, vous vous doutez bien qu'ils n'ont pas l'eau courante non plus... 

La douche, la voici :

Samraong- Jour 1

Les toits sont construits de manière à pouvoir récupérer l'eau de pluie. Il n'y a plus qu'à rajouter un tuyau pour que l'eau s'écoule dans cette énorme jarre. Bon ben, c'est parti, après quelques explications "mimées" sur la manière de procéder, nous voilà nous lavant sous les regards amusés...

Samraong- Jour 1
Samraong- Jour 1Samraong- Jour 1

Puisqu'on est dans les sanitaires, vous vous demandez peut-être où sont les toilettes ? La voici, c'est la fameuse "cabane au fond du jardin " !!!

Samraong- Jour 1
Samraong- Jour 1

On a su après coup, en demandant à Kimchi comment ils avaient choisi la famille qui allait nous accueillir, que seulement une dizaine de maisons disposait de WC dans tout le village. Effectivement, ça réduit considérablement le choix !

Après la douche, nous avons dîné tôt. Parce que nous étions là, la famille avait installée une ampoule reliée à une batterie pour nous éclairer.

Nous avons ensuite participé à une réunion des jeunes du village qui se rassemblent régulièrement. La présence de Kimchi nous a permis d'échanger : nous avons pu leur poser des questions, ils nous en ont posées aussi en retour. Ils ont ensuite rédigé une lettre pour demander à Worldvision de financer l'achat d'un vélo pour permettre à 2 jeunes (l'un sur la selle, l'autre sur le porte-bagage) de poursuivre leurs études et d'aller jusqu'à l'école supérieure en dehors du village.

C'est bien fatigués que nous avons rejoint notre coin nuit où nous avons dormi tous les 4 sur un matelas 2 places, et vu l'état du matelas, nous sommes restés...tout habillés !

Samraong- Jour 1

Et comme si cet article n'était pas déjà assez long, je termine avec quelques photos prises pendant cette journée.

Fuis, fuis, petit poulet... tu es prêt pour passer à la casserole !Fuis, fuis, petit poulet... tu es prêt pour passer à la casserole !
Fuis, fuis, petit poulet... tu es prêt pour passer à la casserole !

Fuis, fuis, petit poulet... tu es prêt pour passer à la casserole !

Jane et ses nouveaux amis
Jane et ses nouveaux amisJane et ses nouveaux amis
Jane et ses nouveaux amis

Jane et ses nouveaux amis

Quelques portraitsQuelques portraits
Quelques portraitsQuelques portraits
Quelques portraitsQuelques portraitsQuelques portraits

Quelques portraits

PS : Ce jour-là, le 12 juillet 2016, nous fêtions nos 8 ans de mariage et nous étions très heureux et honorés de le fêter à Samraong.

Commenter cet article

Didier 31/05/2017 15:46

Votre article est tout simplement merveilleux. Il reflête sans nul doute les grandes qualités qui vous habitent. Votre mari a bien de la chance de vous avoir.

Titane 31/05/2017 21:42

Didier est de retour !!! J'adooooooooooooooooooore :)))

Les Ronion 13/05/2017 08:57

Le retour de mon feuilleton préféré, toujours aussi passionnant ! J'ai même presque eu la petite larmichette à l'oeil (merci les violons !).
Même de long mois plus tard, on sent que vos souvenirs sont toujours aussi forts.
A très vite j'espère pour la suite.

Titane 13/05/2017 17:23

Merci Marion pour ton enthousiasme et ta fidélité, je vais essayer de poursuivre mes efforts et de ne pas mettre 4 mois à écrire le prochain article!

Gdm 13/05/2017 08:35

Super! la rédactrice est toujours au top et j'ai hâte de savoir ce que mes chéris en gardent en mémoire.
Merci pour ce dépaysement culturel
Gdm